Airbus teste « Airspace Connected Experience », sa nouvelle cabine connectée

Lors du salon APEX Expo 2019 qui avait lieu début septembre à Los Angeles, Airbus a présenté sa dernière innovation en matière de cabine connectée.

Baptisé« Airspace Connected Expérience », cette plateforme permettra aux compagnies aériennes de personnaliser leurs services en fonction des besoins des passagers.

Retour sur cette nouveauté dans notre article de la semaine.

 

« Ce n’est pas un concept, ce n’est pas un rêve : c’est la réalité »

 

Crédit : Airbus

Ce projet de cabine connectée représente pour le groupe un grand pas en avant, lui permettant de mettre en avant la sécurité des appareils et de proposer un programme de stock de données aux compagnies aériennes pour une meilleure expérience client.

Grâce à ce système, Airbus entend proposer une expérience de voyage plus personnalisée à ses passagers, ciblée sur leurs besoins et leurs préférences. C’est aussi l’efficacité opérationnelle qui sera au coeur de ce programme permettant à la fois une maintenance prédictive mais également en évitant les gaspillages très nombreux à bord des avions.

« Ce n’est pas un concept, ce n’est pas un rêve : c’est la réalité »,a précisé Ingo Wuggetze, vice- président marketing cabine chez Airbus.

Crédit : Airbus

 

Concrètement, l’équipage sera muni d’outils plus efficaces que jusqu’à présent, et qui seront activés numériquement à l’aide de données collectées dans la cabine en temps réel.

Un dispositif mobile permettra aux équipages d’utiliser l’ensemble des informations dont ils disposent pour que le vol se passe au mieux, aussi bien pour eux que pour les passagers.

 

Analyse du mouvement et du comportement des passagers à bord

 

Crédit : Airbus

 

Le principe de «Airspace Connected Experience» repose sur l’analyse des mouvements et du comportement des passagers à bord. De nombreux capteurs seront installés à bord permettant ainsi d’étudier les mouvements des passagers en détails.
Pour comprendre et répondre à leurs besoins, la cabine sera équipée de prototypes de sièges connectés iSeat du fabricant Recaro, du Connected Galley de Gategroup, un système de contrôle de gestion de cabine à distance, et d’un grand écran OLED.

Un système de « backbone IoT» (colonne vertébrale dIoT) sera également installé permettant d’apprendre et de gérer les données que les différents capteurs pourront apporter. Les données recueillies grâce à ce dispositif seront ensuite stockées dans un cloud.

Soeren Scholz, Vice Président sénior du programme Cabin & Cargo d’Airbus, a déclaré«Cette inter-connectivité transparente au sein de la cabine sera un avantage considérable pour les passagers qui pourront bénéficier d’un service en vol personnalisé et de haute qualité.»

 

Ces options personnalisées permettront aux compagnies aériennes de générer des revenus supplémentaires, et de capitaliser dessus par le biais de la vente au détail, de nouveaux services connectés ou encore de la publicité personnalisée.

De nombreuses informations seront donc analysées pour répondre aux mieux aux besoins des passagers. On retrouvera notamment des données concernant le personnel aussi bien que les passagers, les préférences culinaires de chacun, les emplacements des bagages dans les coffres prévus à cet effet, les programmes audiovisuels préférés, les positions des sièges. Ces données seront collectées au préalable lors de la réservation des passagers. Le système devrait également permettre de faciliter le travail de l’équipage en les informant sur les espaces libres disponibles dans les coffres à bagages ou sur la présence de l’ensemble des plateaux repas nécessaires et sur leur emplacement avant le décollage.

Si la plupart des données semblent bien aller dans le sens d’une meilleure expérience client, certaines collectes de données peuvent paraître étranges, comme la fréquence à laquelle les passagers iront aux toilettes, grâce à la présence du système connecté installé dans les toilettes.

Un système qui pourrait presque faire penser à une surveillance accrue des passagers à bord des avions et qui
risque d’inquiéter. Les dérives des compagnies aériennes leurs usages, excessifs ou non, de ce système devront donc être surveilléspour éviter les abus.

 

 

Airbus : premier constructeur aéronautique à lancer un système de cabines connectées

Crédit : Airbus

 

Pour améliorer encore plus son nouveau service, Airbus travaille avec différents fournisseurs qui lui permettront d’étendre ses services liésà lexpérience connectée. Airbus se veut encore discret concernant toutes les possibilités de ce système et indique dans un communiqué que d’autres innovations seront ultérieurement présentées aux compagnies aériennes.

Avec cette innovation, Airbus devient le premier constructeur aéronautique à lancer un système de cabines connectées.

Cette nouvelle « Airspace Connected Expérience » a permis a Airbus, conjointement avec Gategroup, Recaro Aircraft Seating et STELIA Aerospace, de remporter le prix Crystal Cabin Award 2019 dans la catégorie « Meilleur expérience client », décerné lors du salon Apex 2019 de Los Angeles, récompensant les meilleures innovations des professionnels de l’aéronautique.

Les tests de ce système avaient débuté par des ateliers de création et de hiérarchisation de concepts innovants avant d’être étendu à des tests sur le terrain et des évaluations des éléments connectés par les clients. Aujourd’hui les essais en conditions réelles ont commencé pour affiner les cabines connectées. Les premiers essais grandeur nature ont lieu à bord d’un avion A350-900 Flight Lab qui sera donc équipé d’une cabine Airspace qui servira de plateforme idéale pour évaluer les objets connectés en plein vol.

Ces tests à bord d’une vraie cabine aéroportée permettront de surveiller le fonctionnement des différentséléments au cours d’un cycle de vol normal, et notamment concernant la robustesse des flux de données de bout en bout au sein des systèmes eux-mêmes et des cycles de vol.

Les tests devraient continuer encore plusieurs mois afin de vérifier au mieux la configuration actuelle et de laisser le temps aux compagnies aériennes de s’adapter à ce dispositif.

Airbus a également introduit son « Airspace Cabin Vision 2030 », sa vision des cabines des avions du futur. Inspiré par les principales compagnies aériennes, les entreprises et les stratégies-ups, ce projet met en avant de nombreuses innovations comme le réajustement de l’espace, de l’affichage ou encore des lumières. Airbus veut montrer comment Airspace peut réinventer l’expérience cabine au sein d’avions comme le A321 XLR équipés de sièges pretium entièrement plat ou encore sur le A220 sur le marché des petits avions mono couloirs.

Pour le moment aucune date de mise en circulation sur le marché n’a encore été communiquée.

 

 

Rejoignez-nous 

Vos études touchent à leurs fins ou vous êtes à la recherche de nouveaux défis ? Alors rejoignez Adentis dès aujourd’hui en cliquant sur le lien ci-dessous :

>> Je veux rejoindre Adentis <<