Back to the Future : à quoi pourraient ressembler les voitures volantes ?

 

Si, pour le moment, le devant de la scène est principalement occupé par les voitures autonomes, les voitures volantes ne sont pas en reste et ne semblent plus être seulement un élément de films de SF !

De nombreuses start-up, soutenues pour la plupart par de grandes entreprises des secteurs automobile et aéronautique, investissent dans plusieurs projets de voitures volantes, destinées à une utilisation privée.

Vous allez nous dire « Oui ! D’ici 50 ans ? » Et bien non ! Puisqu’une rumeur très sérieuse indiquerait qu’on pourrait en apercevoir dès 2020, lors de la cérémonie d’ouverture des JO de Tokyo. La commercialisation de ce type de véhicule pourrait même être autorisée dès 2023, toujours au Japon.

On fait le point pour vous sur les projets les plus prometteurs dans notre article du jour.

Prêt.e ?

 

 

Alors c’est parti !

 

#1 : « Skydrive » pour allumer la flamme Olympique des Jeux de Tokyo en 2020

 

 

Derrière le projet « Skydrive » se cache une histoire un peu folle !

C’est celle d’un groupe de jeunes ingénieurs, né en 2012 et baptisé Cartivator,issu de différentes sociétés et développant ensemble «SkyDrive» sur leur temps libre.
Leur objectif un peu fou à l’époque : que leur concept allume la flamme olympique des Jeux Olympiques et Paralympiques de Tokyo en 2020.

Un pari qu’il pourrait bien tenir, notamment grâce au partenariat signé avec le groupe Toyota mi-2017 débouchant sur un investissement total de 42,5 millions de yens (près de 345.000 euros) sur trois ans.

« Skydrive » est un e-VTOL pour Electric Vertical TakeOff and Landing…

 

 

 

Pour faire plus simple, il s’agit d’un véhicule volant avec décollages et atterrissages verticaux, le tout 100% électrique.

 

© Toyota Group / Cartivator

 

Cette voiture volante, longue de 2,90m et large de 1,30m repose sur trois roues et ne peut accueillir qu’un seul et unique passager.

Elle devrait théoriquement être capable de voler à une hauteur de 10m au-dessus du sol et atteindre une vitesse maximale de 100 km/h en vol et de 150 km/h sur route.

Cartivator et Toyota ont organisé des tests sur des prototypes en 2018, et prévoient les premiers vols habités pour mi-2019 et espèrent un début de commercialisation à l’horizon 2023.

Les deux entreprises ont toujours pour objectif de faire une démonstration lors de l’ouverture des J0 de Tokyo en 2020, durant laquelle « Skydrive » allumerait la flamme Olympique.

Et ça, il faut avouer que ce serait assez impressionnant !

 

 

 

 

#2 : DR-7 : et si une DeLorean volait enfin ?

 

Décidément, entre DeLorean et les voitures volantes, c’est toute une histoire !

Tout le monde se rappelle de la mythique DMC-12, construite par DeLorean Motor Company,qui a connu une gloire mondiale à titre posthume, grâce à la Trilogie « Retour vers le futur » !

 

 

En 2012, un certain Paul DeLorean, neveu de John DeLorean (fondateur de DeLorean Motor Company) a fondé DeLorean Aerospace avec l’objectif de développer une DeLorean volante.

LeDR-7 est donc le nom du e-VTOL que la société développe actuellement et qui, on doit quand même le noter, ressemble beaucoup plus à un avion qu’à une voiture.

 

© DeLorean Aerospace

 

Le DR-7 devrait mesurer 6 m de long pour 5,5 m de large, avec deux paires d’ailes pliables situées à l’avant et à l’arrière de l’appareil. Il devrait théoriquement pouvoir voler à une vitesse de 380 km/h avec une autonomie d’environ 150km.

Pour l’heure, l’entreprise aurait conçu deux premiers prototypes, un modèle réduit de 76cm et un second à l’échelle 1/3.

D’après les dernières informations, DeLorean Aerospace souhaite organiser le premier test grandeur nature mi-2019.

 

 

 

#3 : « Volante Vision Concept » la voiture volante ET luxueuse d’Aston Martin !

 

© Aston Martin

 

Nouveau gadget en vue pour les prochains James Bond ! Voici la vision élégante et luxueuse d’Aston Martin, dévoilée en juillet 2018, d’une voiture volante.

On est plutôt sur un appareil à mi-chemin entre un vaisseau spatial et un énorme drone, mais le « Volante Vision Concept » rattrape son manque de similitude avec une voiture par son design épuré et son intérieur en cuir presque flamboyant.

Le prototype est doté d’un système VTOL ainsi que d’un système de conduite autonome.

Permettant de transporter trois passagers, il est propulsé par un moteur hybride-électrique, développé en partenariat avec l’Université de Cranfield, Cranfield Aerospace Solutions et Rolls Royce.

Peu d’informations ont été dévoilées par Aston Martin pour le moment.

 

 

 

 

#4 : « Pal-V » : la voiture-hélicoptère !

 

© Pal-V

 

Pour être honnête, ce prototype risque fortement d’être inadapté à une mobilité aérienne au-dessus des villes !

Mais il a le mérite de présenter une version différente de la mobilité de demain.

Pal-V, la voiture-hélicoptère venue des Pays-Bas, est un appareil biplace orné d’hélices d’hélicoptère rétractables, pouvant rouler et voler à une vitesse de 160 km/h.

Déjà disponible à la pré-commande, la version limitée (90 exemplaires) est au prix de 500 000 euros, tandis que la version standard avoisinerait les 300 000 euros.

 

#5 : Le « concept Vahana » d’Airbus

 

Le concept Vahana d’Airbus, lors d’un vol à Pendleton (USA) le 31/01/2018. © Airbus

 

Alors qu’Airbus planche sur plusieurs projets de taxis volants, son « concept vahana » se rapproche quant à lui davantage d’une voiture volante.

Il s’agit également d’un appareil e-VTOL, muni de huit petits rotors lui permettant de décoller et d’atterrir verticalement.

Le concept, lancé en 2016 par Airbus via sa cellule A³, dédiée à l’innovation de rupture, a déjà passé plusieurs tests grandeur nature, comme un vol à 5m de haut pendant un peu moins d’une minute, en janvier 2018 dans l’état d’Oregon (USA).

 

 

 

 

Bien entendu, à l’instar des véhicules autonomes, les dates de commercialisation avancées par ces différentes entreprises restent purement indicatives.

Avant que nous puissions voir ces appareils dans nos rues, il faudra notamment que les législations actuelles s’adaptent.

 

Rejoignez-nous 

Vos études touchent à leurs fins ou vous êtes à la recherche de nouveaux défis ? Alors rejoignez Adentis dès aujourd’hui en cliquant sur le lien ci-dessous :

>> Je veux rejoindre Adentis <<