[Covid-19] Les solutions des écoles de Commerce et d’Ingénieurs + notre sélection d’outils digitaux

 

La pandémie de Covid-19 qui touche la quasi-totalité de la planète est sans précédent à l’ère du « tout-numérique ».

Cette crise sanitaire majeure donne lieu au déploiement de mesures drastiques par les gouvernements. Objectif : enrayer la propagation du coronavirus.

Avant même l’annonce du 16 mars du confinement de la majorité des Français, l’ensemble des établissements d’enseignement scolaire a fermé ses portes jusqu’à nouvel ordre.

Si de nombreux secteurs sont à l’arrêt, en ce qui concerne l’apprentissage étudiant, la technologie est une est une alliée de taille pour sa continuité. Ses outils, toujours plus performants, rendent possibles les cours à distance à grande échelle.

C’est encore plus vrai pour le cycle supérieur. De nombreuses Écoles d’Ingénieurs et de Commerce par exemple, mettent en place ces dispositifs digitaux permettant aux étudiants de poursuivre leur programme scolaire.
En voici quelques exemples concrets, avec l’ESTP Paris, l’EM Lyon, Excelia Group ou encore le Pôle Léonard de Vinci à Paris.

 

Ps : ne manquez pas notre sélection d’outils digitaux en fin d’article pour vous aider à collaborer en équipe et à distance pendant le confinement.

 

 

Outils de visioconférence, logiciels de discussion, cours en ligne : l’enseignement en « distanciel »

Premier exemple avec le Pôle Léonard de Vinci qui compte près de 6500 étudiants répartis au sein de l’EMLV (École de Commerce), de l’ESILV (École d’Ingénieurs), et de l’IIM (École du Digital), sur le site de la Défense (92).

Depuis la fermeture du Pôle le 16 mars, les cours sont presque tous accessibles en ligne.
Les équipements et ressources nécessaires avaient déjà été mis à l’épreuve pendant les grèves fin 2019. Grâce à cette adaptation, l’enseignement a basculé du présentiel au « distanciel » avec rapidité et efficacité.

« Les écoles du pôle se sont dotées depuis 2018 d’une direction des pédagogies digitales qui a réalisé un travail important de déploiement des outils digitaux et du nouveau LMS* auprès de l’ensemble des enseignants. La grève de fin d’année 2019 a été un test grandeur nature et a constitué un retour d’expérience non négligeable dans la crise actuelle. Nous avons ainsi pu maintenir plus de 80% des enseignements pour nos étudiants », a précisé Sébastien Tran, DG adjoint du Pôle Léonard de Vinci et directeur de l’EMLV.

Au sein du Pôle, ce sont notamment la solution de vidéoconférence « Zoom » ainsi que le logiciel de discussion de Microsoft (Teams) qui sont utilisés.

* Learning Management System

 

 

« Blended Learning » : le nouveau St Graal de la formation ?

 

Connaissez-vous le « Blended Learning » ?

Il s’agit d’une nouvelle technique d’apprentissage « hybride ». Cette formule pédagogique combine des séquences de formation en présentiel et en distanciel (online).

Une pratique désormais bien rôdéeau sein de la « La Rochelle Business School » (Excelia Group) puisqu’elle lui a permis de basculer sur de la formation 100% online dès la fermeture de l’établissement.

« Nous étions prêts depuis 15 jours. Tous nos cours sont maintenus. Ce sont les cours de nos professeurs et non des cours achetés sur Coursera. Nous avons mobilisé nos 270 professeurs et intervenants et nous sommes en mesure de dispenser 6 000 heures de cours jusqu’à fin avril », détaille Valérie Fernandes, doyenne du corps professoral d’Excelia Group.

Concrètement, dès la première semaine de confinement ont été mis en ligne 1 200 heures de cours dispensables en distanciel.

« Toutes les classes virtuelles ont lieu dans Teams. Nous n’avons pas voulu diversifier les outils. Nous voulions un outil facile d’accès et capable de monter en charge »
ajoute Valérie Fernandes.

Depuis cinq ans, l’école développe son système pédagogique en « Blended learning » pour certaines matières comme la gestion, les langues ou encore la culture générale.
« Sur 24 heures de cours, nous proposions déjà quatre heures de cours dématérialisés. Nous avons formé tous nos professeurs et intervenants aux outils maison, tout le monde est opérationnel. Et depuis un an, nous demandons même à tous nos enseignants de remplir un cahier des charges quand ils veulent concevoir une séance e-learning. La bascule vers le 100% online ne s’est donc pas faite en claquant des doigts », conclut Valérie Fernandes.

 

 

Cellule de crise et interactivité 2.0 

Autre exemple d’efficacité à l’EM Lyon : la direction y a créé une cellule de crise dès la mi-janvier. Bénédicte Bost, directrice de la communication interne et de la RSE, explique : « Nous avons tout d’abord réfléchi aux alternatives que nous pouvions proposer aux 500 étudiants qui devaient partir sur notre campus de Shanghai. Mais quand nous avons compris que ces étudiants ne partiraient nulle part et que le confinement se profilait, nous avons déclenché le passage des cours en ligne à 100% dès le 12 mars ».

« Les cours, qu’on appelle des ‘zoom meeting’, sont désormais dispensés soit par un professeur seul, soit par un professeur accompagné d’un ou de plusieurs vacataires. Le passage à l’échelle s’est bien passé et les premiers retours des étudiants sont bons », détaille-t-elle.

Quid de l’interactivité des cours ?

Bien que l’interactivité physique soit difficile à égaler, certaines fonctionnalités des outils numériques permettent néanmoins de s’y approcher.

C’est le cas avec les options de « main levée » et de chat de Zoom.
Via l’application Wooclap, créée par une start-up de l’incubateur interne de l’EM Lyon, des questionnaires en ligne et des sondages sont utilisés.

Ces solutions s’ajoutent à Brightspace, le LMS (Learning Management System) de l’école et à la plate-forme Makers Board qui permet aux étudiants de retrouver toutes les ressources relatives à leurs cours.

 

Assurer la même qualité d’enseignement en « distanciel »

 

Objectif pédagogique, notamment au sein des grandes écoles : maintenir le même niveau de qualité d’enseignement en « distanciel » qu’en présentiel en cette période de confinement.

L’ESTP Paris, l’École Spéciale Travaux Publics, a déclenché sonplan de continuité d’activité. Ce plan intègre notamment un RPA (Régime Pédagogique Adapté). Sa mise en place va « permettre la continuité pédagogique et de manière plus globale, le service auprès de tous ses publics : étudiants, apprenants et partenaires de l’école », comme c’est indiqué sur leur site web.

Dans ce régime spécial, 100% des enseignements basculent en distanciel et les modalités d’évaluation sont adaptées en conséquence.

C’est en ce sens que l’ESTP a déployé les cours sur le e-campus ainsi que sur la webTV de l’école.

Les activités et travaux pratiques sont quant à eux transposés partiellement. Pour ce faire et lorsque cela est possible, la mise à disposition de « jeux de données » s’inscrit dans une démarche d’analyse et de modélisation.
Lorsque ce n’est pas possible, ces activités et travaux pratiques sont pour le moment reportés à la fin du semestre, du moins jusqu’aux nouvelles mesures gouvernementales.

 

 

Concours, admissions… Comment préparer l’après ?

 

D’après les dernières informations du gouvernement, et notamment celles du Ministère de l’Éducation, la réouverture des écoles devra peut-être attendre début mai…

De quoi chambouler les évaluations de fin d’année bien sûr, mais également les admissions, que ce soit les concours d’entrée ou les entretiens.

Là encore, certaines de ces épreuves devraient avoir lieu en « distanciel ». Elles seraient donc être maintenues grâce aux outils digitaux à disposition des écoles. Cependant, il est certain que les calendriers seront probablement impactés.

Les mieux préparés restent les moins impactés à ce niveau-là. « Nous pratiquons depuis longtemps déjà, avec l’outil EasyRecrue, les entretiens en ligne pour certains programmes. Si nous devons généraliser cette approche, nous pouvons le faire, mais nous attendons les instructions ministérielles », explique par exemple Bénédicte Bost.

 

 

**Apprentissage à distance, télétravail : notre sélection d’outils**

 

 

Si vous êtes étudiant.e, au-delà des solutions proposées par vos écoles, voici une liste qui devrait vous intéresser ! Il s’agit d’une sélection d’outils digitaux qui faciliteront vos apprentissages et travaux, notamment de groupe, durant cette période de confinement.

Si vous n’êtes plus étudiant.e, mais que vous êtes en télétravail, cette liste retiendra aussi votre attention ! Découvrez les meilleures outils pour travailler à distance efficacement et en collaboration avec votre équipe.

Ps : tous ces outils proposent une version gratuite.

 

Outils de discussion en équipe :

Slack 

Crédit : Slack

Slack est une plateforme d’échange collaborative qui permet de regrouper les personnes et les informations utiles aux projets.

Cet outil propose :

  • Un espace de travail unique pour toute l’équipe
  • Des canaux de discussions classés par sujet
  • Une messagerie privée
  • L’organisation d’appels audio et vidéo à plusieurs
  • Un partage facilité des fichiers

En savoir plus : https://slack.com/intl/fr-fr/

 

Microsoft Teams :

Avec « Teams », vous pourrez inviter tous vos collaborateurs à discuter, participer à des réunions, passer des appels et collaborer sur une seule et même plateforme.

 

En savoir plus : https://products.office.com/fr-FR/microsoft-teams/group-chat-software

 

 

Outils de Gestion de projet

 

Trello 

 

Crédit : Trello

 

Avec Trello, les options sont variées. Les tableaux, listes et cartes permettent d’organiser les travaux et de définir leur ordre de priorité de manière amusante, souple et enrichissante.

 

En savoir plus : https://trello.com/fr

 

 

Asana :

 

Crédit : Asana

Asana est aussi un logiciel de gestion de projet. Celui-ci facilite la communication et la gestion de tâches entre les membres d’une équipe ou les différents intervenants d’un projet.

En savoir plus : https://asana.com/fr

 

 

Outils de visioconférence :

 

Zoom.us

 

 

Zoom permet d’organiser des appels téléphoniques en tête à tête ou en équipe, au sein de salles de réunions virtuelles.

Il offre également des fonctionnalités extrêmement pratiques pour les équipes :

  • Possibilité d’enregistrer les conversations et de les sauvegarder sur son bureau ou dans le cloud de Zoom
  • Chat de conversation en temps réel pendant la réunion pour se transmettre des informations, des liens, etc.
  • Partage d’écran
  • Possibilité d’organiser des téléconférences à très grande échelle.

Zoom consomme peu de bande passante et garantit de ce fait une excellente qualité des échanges.

En savoir plus : https://zoom.us

 

 

Skype :

 

Inutile de présenter Skype, pionnier de la visioconférence. Abandonné par bon nombre d’utilisateurs depuis un certain temps, sa dernière version a pourtant été améliorée. C’est pourquoi on vous la conseille fortement !

En savoir plus : https://www.skype.com/fr/

 

Outils de partage de Fichiers :

 

Wetransfer 

 

Vous connaissez probablement déjà Wetransfer, l’un des logiciels de transfert de fichiers les plus utilisés.

Gratuit (avec une limite de 2 Go par envoi), il permet de transférer des documents lourds, en toute simplicité. L’interface est agréable et les fonctionnalités simples mais très bien pensées.

En savoir plus : https://wetransfer.com

 

Firefox Send

 

Crédit : Firefox / Mozilla

Fonctionnant exactement comme Wetransfer, ce service d’envoi de fichiers de Firefox vous permettra de glaner 500mo de plus pour l’envoi de vos fichiers, avec une inscription gratuite.
Au cas où votre fichier ferait 2,0004 Go et se ferait refuser par Wetransfer 😉

En savoir plus : https://send.firefox.com

 

 

Smash

 

 

Voici notre petit préféré des services d’envoi de fichiers. Avec ce logiciel français, pas de limite de poids, une consommation un peu plus verte puisque les fichiers sont hébergés en France. Cerise sur le gâteau : pas d’inscription nécessaire ici non-plus !

En savoir plus : https://fromsmash.com/

 

 

 

 

 

Rejoignez-nous 

Vos études touchent à leurs fins ou vous êtes à la recherche de nouveaux défis ? Alors rejoignez Adentis dès aujourd’hui en cliquant sur le lien ci-dessous :

>> Je veux rejoindre Adentis <<