Détection de rails cassés

Face à l’augmentation de la fréquence et le nombre des voyages, les infrastructures se retrouvent confrontées à des sollicitations de plus en plus importantes. Dans ce contexte, le rail est le composant le plus exposé à la fatigue et à l’usure. Une rupture de rail peut engendrer des risques sur la sécurité des personnes,  la perturbation du trafic ferroviaire ainsi que la congestion du réseau. Les enjeux sont importants afin de respecter cette contrainte.

Dans ce cadre, le projet présomption de détection de rails cassés vise le développement d’une solution électronique innovante et fiable  permettant la détection d’un défaut sur les voies et d’alerter le centre de contrôle au niveau des gares afin qu’ils prennent les précautions nécessaires pour la sécurité des biens et des personnes.

Le projet a pour objet en première partie, la conception et la simulation de deux solutions électroniques basées sur deux technologies différentes, multiplieurs analogiques et  multiplieur en anneau, pour la vérification de l’état d’un rail d’une longueur de 6 Km. Ensuite la deuxième partie a été la réalisation des cartes d’émission et de réception des signaux sur les rails. Des essais et des tests sur le site de Moulin Neuf ont été effectués afin d’analyser les caractéristiques de la solution électronique face à un défaut de rails fictifs d’une longueur de 2,8 Km. La dernière partie du projet consiste à concevoir un système électronique qui permet d’émettre un signal d’une fréquence de 16Hz à partir d’une source 220V 50Hz afin d’augmenter la portabilité du signal à 10 Km au lieu de 6 Km.

L’objectif de ce projet mené en partenariat avec la SNCF vise une diminution importante des accidents dus à des ruptures de rails afin de garantir la sécurité des voyageurs et des trains. De plus, le projet permet la détection et la localisation rapide d’un rail cassé ce qui permet d’augmenter le temps de disponibilité du réseau.

2017-09-07T18:37:43+00:00