Flash Forest : des drones pour accélérer la reforestation de la planète !

 

Temps de lecture : 5 min

 

Partout à travers le monde, des solutions fleurissent pour limiter les émissions de gaz à effet de serre et pour stocker davantage le CO2.
Paradoxalement, nous continuons, pour alimenter diverses industries, une déforestation massive de nos forêts. C’est notamment le cas dans les forêts tropicales, celles que l’on appelle pourtant les “poumons de notre planète”.

Alors comment changer la donne pour préserver notre environnement ? En modifiant nos habitudes de consommation, bien sûr. Mais cela ne suffit pas : il faut innover dans de nombreux secteurs pour trouver des solutions plus vertes.
Y arriverons-nous à temps ?
Malgré la formidable résilience de la nature, il faut agir vite, et il faut maintenant !

C’est cette vision que Flash Forest, une jeune start-up canadienne, partage. Elle lance le pari ambitieux d’accélérer la reforestation massive de notre planète.
Comment ? Grâce à l’utilisation… de drones !
Objectif : planter 1 milliard d’arbres d’ici 2028 !

On vous dit tout sur cette solution inédite dans notre article de la semaine.

 

 

Reforestation : la clé de la préservation de notre planète ?

 

Pour lutter contre le réchauffement climatique, de nombreuses solutions existent et se développent tous les jours.
Malheureusement, leur développement n’est pas assez rapide. Sans compter qu’un changement global des mentalités prend du temps…
C’est pourquoi elles doivent être combinées à des projets massifs de reforestation.

En effet, les grandes forêts de notre planète capturent des quantités stratosphériques de dioxyde de carbone (CO2). C’est l’un des principaux gaz à effet de serre qui dérègle notre climat, et le transforme en dioxygène (O2) grâce à la photosynthèse.
Ce procédé est vital pour notre planète comme pour l’Homme puisqu’il nous permet de respirer.

Le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC, ou IPCC en anglais) affirme qu’il est nécessaire de planter 1 milliard d’hectares d’arbres pour limiter le réchauffement climatique à 1,5 degrés Celsius. C’est l’équivalent de la superficie des États-Unis. 

On estime qu’aujourd’hui, malgré les efforts de certaines sociétés et gouvernement, nous “perdons” 7 milliards d’arbres chaque année.

Innover sur la reforestation massive de la planète devient donc primordial. Là aussi, la technologie pourrait bien se révéler une alliée de taille.

 

 

 

Planter 1 milliard d’arbres d’ici à 2028 grâce à des drones

 

C’est l’objectif très ambitieux de la start-up canadienne Flash Forest.
Créée début 2019, la jeune pousse souhaite planter un milliard d’arbres à l’horizon 2028 grâce à ses drones spécialisés et à sa technologie de graines pré-germées.

Cet objectif aurait été très difficilement atteignable avec les techniques de plantation manuelle. Toutefois, il peut être réalisable en utilisant cette technologie. 

Concrètement, lorsqu’une zone de reforestation est identifiée, la start-up étudie et cartographie la zone grâce à ses drones. Elle peut ainsi déterminer, en fonction de la géologie du site et des arbres et plantes existantes, les endroits les plus propices pour planter des arbres. Ce n’est pas tout : elle peut également évaluer le type d’arbre adéquat à planter dans cette zone pour reconstruire l’écosystème environnant.

 

Crédit : Flash Forest

 

Ensuite, les drones de Flash Forest commencent à déposer avec précision des gousses de graines préparées par les biologistes du projet.
Celles-ci sont déjà en pré-germination. Elles sont placées dans un substrat riche en minéraux pour faciliter la pousse, même dans un sol difficile.

Un mélange exclusif dont la société garde le secret. Ce mélange encouragerait donc les graines à germer beaucoup plus rapidement que sans ce “coup de pouce”.
Les gousses sont également conçues pour stocker l’humidité, de sorte qu’elles puissent survivre, même avec des mois de sécheresse.

 

 

Les drones de Flash Forest sont équipés d’un système de propulsion pneumatique. Il plante en seulement une seconde une gousse remplie de graines. Il les pousse plus profondément dans le sol, y compris dans des zones plus difficiles d’accès pour l’homme (terrains vallonnés, mangroves par exemple).

Cela vous permet d’entrer dans des zones plus délicates, où les planteurs humains n’ont pas accès”, explique Angelique Ahlstrom, cofondatrice et directrice de la stratégie de Flash Forest.

Outre l’action de plantation, les drones de Flash Forest sont capables d’effectuer des opérations de “maintenance”. Ils peuvent donc surveiller la croissance des graines déjà plantées et venir pulvériser de l’eau ou de l’engrais pour renforcer la croissance des arbustes si besoin.

 

 

// À (re)lire : [RSE] Plantez des arbres grâce à vos recherches internet avec Ecosia ! 

 

 

Une manoeuvre “plus rapide et peu coûteuse”

 

Flash Forest aspire à réduire les coûts de la manœuvre à environ 50 centimes par arbre planté. La société assure que cette technologie permet de planter bien plus d’arbres qu’un humain, à savoir “20 000 arbres par drone par jour”. 

Les drones peuvent en effet travailler plus rapidement et à moindre coût par rapport aux humains, qui se servent de pelles.
À moyen terme, la technologie de Flash Forest, qui continue de progresser, permettrait à deux pilotes de planter 100 000 arbres par jour.
“À la main, un humain pourrait généralement planter environ 1500 arbres par jour” précise Angelique Ahlstrom.
Une méthode dix fois plus rapide donc, et moins chère que les solutions classiques.

D’ailleurs, la rapidité de reforestation est sans doute l’une des clés pour lutter contre le réchauffement climatique.
En effet, pour stocker efficacement le carbone, les arbres doivent d’abord pousser pendant… 10 à 20 ans minimum.

 

 

 

Plusieurs projets pilotes déjà menés 

 

Crédit : Flash Forest

 

Cette technologie a déjà été testée dans plusieurs endroits par la société.
Mi-mai, Flash Forest s’attelait à la reforestation d’une zone au nord de Toronto (Canada), ravagée par un feu de forêt.
Les drones ont ainsi pu replanter des pins et des épinettes indigènes pour aider à restaurer l’habitat des oiseaux. 

“Nous accordons la priorité à la biodiversité, alors nous essayons de planter des espèces qui sont indigènes à la terre, par opposition aux monocultures”, détaille Angelique Ahlstrom. 

Elle précise : “Nous travaillons avec des banques de semences locales et prenons également en compte les différents changements que le réchauffement climatique entraîne avec l’élévation de la température, anticipant ce que sera le climat dans cinq à huit ans lorsque ces arbres seront beaucoup plus âgés et auront atteint un stade plus mature et comment cela les affectera”.

Après cette plantation à Toronto, et une autre en Colombie-Britannique, l’entreprise prévoit plusieurs projets de reforestation d’ici la fin de l’année 2020. Citons par exemple Hawaï, où elle a l’objectif de planter 300 000 arbres.
D’autres projets pilotes sont également prévus dans plusieurs pays : Australie, Colombie ou encore en Malaisie.

 

 

Hausse globale des températures, montée des eaux, extinctions d’espèces animales ou encore disparitions d’écosystèmes … Autant de conséquences dramatiques pour notre planète si nous n’agissons pas très vite pour lutter contre le réchauffement climatique !

D’après les chiffres avancés par Flash Forest sur son site web, la Terre perd chaque année environ 13 milliards d’arbres et en récupère… moins de la moitié.

Une solution comme celle de Flash Forest pourrait permettre, à terme, de sauver nos forêts. Les mesures environnementales ne suffisent pas : quoiqu’il en soit, ce travail de reforestation est indispensable.

 

Liens utiles :

Site web de Flash Forest
Le Kickstarter du projet, via lequel vous pouvez faire un don à partir de 1 CA$.

 

 

 

Rejoignez-nou

Vos études touchent à leurs fins ou vous êtes à la recherche de nouveaux défis ? Alors rejoignez Adentis dès aujourd’hui en cliquant sur le lien ci-dessous :

>> Je veux rejoindre Adentis <<