[IoT] Suez et ffly4u optimisent la collecte des déchets grâce à lIA embarquée

 

Temps de lecture : 5 min

 

Sur le territoire toulousain, les 13 déchèteries gérées par Suez sont désormais équipées d’une solution d’Intelligence Artificielle embarquée.

Le système, développé par l’entreprise toulousaine ffly4u, permet d’identifier précisément les phases de vie des objets industriels dans le but d’optimiser la gestion de bennes et les moyens de collecte pour réduire les coûts.

Retour sur cette technologie unique en France, qui pourrait bien s’étendre prochainement à d’autres territoires de l’hexagone et sur les solutions développées par ffly4u.

 

 

 

Une technologie unique en Europe !

Pour améliorer la collecte de déchets sur le territoire toulousain, Suez et ffly4u se sont associés pour déployer une solution capable d’optimiser les flux de bennes et les moyens de collecte afin de baisser les coûts et diminuer la consommation de carburant.

Basée sur la technologie développée par ffly4u et baptisée “Edge AI Low Power®”, cette solution offre un service complet de données brutes et de données-métier spécifiques.
L’innovation repose dans l’intégration de solutions d’Intelligence Artificielle (IA) couplées au Marchine Learning (ML).
Cette technologie s’intègre au sein d’un boîtier très compact (14 cm de longueur pour 150g) développé par ffly4u, qui dispose d’une faible consommation énergétique lui conférant une autonomie allant de quatre à six ans ! 

Ce boîtier intelligent est équipé de capteurs embarqués permettant d’obtenir des informations comme la géolocalisation, la température, les mouvements,…
Installé directement sur les bennes, il envoie les informations collectées dans le cloud via un réseau cellulaire. 

 

Avec la digitalisation non seulement des bennes mais également de l’activité des déchèteries dans son ensemble, Suez et les professionnels sont capables d’identifier les déchets contenus dans les bennes, mais aussi leur taux de remplissage, de collecter des données sur le dernier événement de la benne (vidage, mise hors quai, nombre de compactage, immobilisation prolongée… ).
Les particuliers bénéficient quant à eux de déchèteries mieux organisées, avec des bennes pouvant encore accueillir des déchets, et une qualité de service optimisée.

Cette technologie a également un impact positif sur l’environnement, avec une réduction observée de 5% d’émissions de gaz à effet de serre liées au transport des déchets. 

Au total, ce sont 200 bennes réparties dans 13 déchèteries qui sont équipées d’une intelligence embarquée sur le territoire toulousain.

 

 

Un premier essai concluant

Fin 2019, ffly4u et Suez débutaient des tests avec la mise en place d’une première application de cette technologie dans une déchèterie de Toulouse et avec une dizaine de bennes.
Après le succès de ce premier test, Suez et le syndicat mixte toulousain Decoset (DEchetteries COllectes SElectives Traitements) ont déployé cette solution dans les 13 déchèteries dont Decoset a confié l’exploitation à Suez pour en optimiser la marche et le rendement depuis 2018.

Ce projet avec le groupe SUEZ prouve la valeur ajoutée de notre approche et marque une véritable prise de conscience, de la part de nos clients et donneurs dordre, du potentiel important de création de valeur de nos services. Aujourdhui le constat est clair : la remontée de données brutes provenant de capteurs élémentaires, comme la localisation ou la température, ne suffit plus. Les industriels sont à la recherche de véritables données spécifiques à leurs métiers.”, indique Rodolphe Henry, Directeur commercial Europe de ffly4u, dans un communiqué commun.

Suite à ce succès, Suez et ffly4u sont en discussion pour développer cette solution sur d’autres territoires.

 

 

Des utilisations appliquées à différents métiers

Créée en 2015, la start-up toulousaine ffly4u est spécialisée dans le développement de solutions dans le domaine de l’IoT industriel autour de 5 verticales métier (tourets, bennes, remorques, emballages réutilisables, aéronautique). 

ffly4u est né suite à la prise de conscience d’un manque de solutions adaptées en termes de tracking ou d’informations embarquées, notamment sur tous les objets/véhicules en mouvement.
L’entreprise a alors voulu proposer une solution intégrant les nouvelles technologies de l’internet industriel dans un secteur en demande.
Ainsi, la solution de ffly4u s’adapte aux différents métiers de l’industrie, après une étude du secteur, une compréhension détaillée du métier et donc de la technologie embarquée la plus adéquate.

Sa technologie propriétaire embarquée dans un boîtier lui permet d’être à ce jour le seul acteur en Europe à proposer des fonctionnalités spécifiques et innovantes en réponse aux besoins d’acteurs de l’industrie manufacturière, pharmaceutique, aéronautique, de distribution, agricole, alimentaire, etc.
Elle est par exemple capable de détecter le temps de présence d’un actif dans un camion, de prédire les besoins de maintenance des différentes machines, de déterminer la durée de lavage d’un container plastique, de calculer la facturation à l’usage de véhicules de chantier en location, etc.

Contrairement à de nombreuses sociétés, la crise sanitaire n’a pas affecté la croissance de ffly4u, qui comptabilise au contraire une hausse de plus de 40% de son chiffre d’affaires sur l’année 2020. 

 

 

Des applications pour plusieurs utilisations

La première démonstration de sa technologie a été pour son client historique Nexans, spécialisé dans les technologies de câblage de pointe pour la transmission d’énergie et de données.
Grâce à cette technologie, Nexans bénéficie, au-delà de la localisation géographique de ses tourets, d’une solution de détection du dévidage du câble et du roulage au sol, permettant d’obtenir un nouvel indicateur sur l’avancée des chantiers de ses propres clients. 

En juin dernier, Nexans avait décidé d’utiliser cette technologie dans l’ensemble de son parc européen de tourets, avec l’achat de pas moins de 10 000 boitiers. À terme, l’objectif est d’équiper la totalité de ses tourets en circulation dans le monde, soit environ 100 000.

Crédit : ffly4u

Au-delà de la solution de transit déployée pour Suez et de celle de longueur de câblage pour Nexans, ffly4u a également développé une solution dédiée à l’aéronautique.
Celle-ci permet d’embarquer à bord son boîtier, qui détectera les phases de décollage et d’atterrissage, permettant ainsi de couper automatiquement la radiofréquence pendant les vols.
L’entreprise Avions de Transports Régional (ATR) utilise déjà cette solution pour tracer ses avions en maintenance.
ffly4u est également actuellement en négociation avec deux compagnies aériennes.

La société prévoit une nouvelle levée de fonds de 3,5 à 4 millions d’euros d’ici le second trimestre 2021, notamment pour se déployer à l’international.

 

Grâce à son adaptabilité, ffly4u travaille avec divers acteurs de lindustrie.
Après les différents succès enregistrés dans plusieurs secteurs, l
entreprise envisage de sattaquer au secteur du bâtiment.
Elle prévoit ainsi d
adapter sa technologie pour travailler sur tous les véhicules de chantier dans le but de développer et de traiter, grâce à sa solution intelligente embarquée, des données pour les grues, les chariots élévateurs, les tracteurs… 

Un secteur qui prévoit une forte digitalisation dans les années à venir, notamment au travers de lIoT.

 

Voir le communiqué de presse.

 

Rejoignez-nou

Vos études touchent à leurs fins ou vous êtes à la recherche de nouveaux défis ? Alors rejoignez Adentis dès aujourd’hui en cliquant sur le lien ci-dessous :

>> Je veux rejoindre Adentis <<