© ALE CO. Ltd.

Japon : des étoiles filantes artificielles et sur commande !

 

Avis aux amatrices et aux amateurs de ciels étoilés : le Japon vient de mettre en orbite le premier micro-satellite capable de reproduire des pluies d’étoiles filantes !

Le 18 janvier dernier, la JAXA, l’agence d’exploration spatiale japonaise, a réussi le lancement de la fusée Epsilon-4, contenant 7 micro-satellites embarquant des technologies innovantes, dont un capable de recréer artificiellement des étoiles filantes.

Ce satellite s’inscrit dans le cadre de l’expérience spatiale « Sky Canvas », visant à offrir de véritables divertissements célestes. La grande première devrait avoir lieu au printemps 2020 dans le ciel d’Hiroshima…

On vous explique tout dans notre article de la semaine.

 

 

Reproduire l’émission de plasma des étoiles filantes : un pari réussi !

 

 

Derrière cette révolution, se cache la start-up japonaise ALE (Astro Live Experience) et surtout sa fondatrice et CEO, l’astrophysicienne Lena Okajima, créatrice de la technique de reproduction artificielle de cette pluie d’étoiles filantes.

Pour rappel, les étoiles filantes sont en réalité des particules de poussière qui se consument lors de leur pénétration dans l’atmosphère terrestre en émettant à cette occasion une lumière très vive : le plasma.

ALE, en partenariat avec la JAXA, a réussi à reproduire ce phénomène naturel grâce à un mini-satellite, qui se stabilisera en orbite à environ 400km d’altitude au-dessus de la terre et qui embarquera environ 500 petites billes pouvant être libérées petit à petit, à la demande et avec une trajectoire modifiable.

Une fois libérées, ces petites billes, dont la composition chimique est bien entendu tenue secrète, parcourront alors près d’un tiers de la surface de la Terre entre 60 et 80 km d’altitude en se consumant entièrement.

 

 

© ALE CO. Ltd.

 

 

« Sky Canvas » : une nouvelle forme de divertissement grandeur nature ?

 

C’est en tout cas l’objectif de ALE avec l’expérience « Sky Canvas » : offrir un service “d’étoiles filantes à la demande” grâce à ce premier mini-satellite ainsi qu’à son « frère jumeau », qui devrait être lancé courant 2019, cette fois-ci grâce à une fusée du secteur privé.

Brulant à une altitude de 60 à 80km au-dessus de la Terre, ces étoiles filantes artificielles devraient être visibles dans un rayon de 200km au sol.

 

© ALE CO. Ltd.

 

 

De quoi offrir une nouvelle forme de divertissement grandeur nature, observable par des centaines de milliers de terriens.

Le premier de ces événements devrait avoir lieu au printemps 2020 au dessus d’Hiroshima (à l’ouest du Japon) et pourrait même être utilisé lors des Jeux Olympiques de Tokyo la même année, puisqu’il semble qu’il ait été proposé aux organisateurs.

Avec les billes contenues dans ces deux premiers satellites, ALE estime pouvoir organiser entre 20 et 30 événements du même type.

L’entreprise japonaise ouvre ainsi un tout nouveau champ des possibles dans le monde de l’évènementiel et du divertissement.

 

 

Rejoignez-nous 

Vos études touchent à leurs fins ou vous êtes à la recherche de nouveaux défis ? Alors rejoignez Adentis dès aujourd’hui en cliquant sur le lien ci-dessous :

>> Je veux rejoindre Adentis <<