[Mobilités] SkyDrive réussit le premier essai habité de sa voiture volante

 

Temps de lecture : 4 min

 

Et si les voitures volantes, largement présentes dans nos films de science-fiction préférés, étaient pour bientôt ?

Un pas de plus vers la mobilité du futur a d’ailleurs été franchi par SkyDrive !
La start-up japonaise, qui travaille sur des projets de voitures volantes, vient d’annoncer le succès du premier vol habité de sa voiture volante électrique SD-03.

Une victoire pour la société, à l’heure de la recherche de nouvelles solutions de mobilité aérienne urbaine, qui compte bien commercialiser son véhicule d’ici 2023.
Cette échéance n’est d’ailleurs pas anodine, puisque c’est dès cet horizon que le Japon veut déployer à grande échelle et banaliser les voitures volantes !

Retour sur cet exploit, synonyme de révolution pour la mobilité de demain, dans notre article de la semaine.

 

 

Le “plus petit eVTOL au monde”…

 

Avec deux mètres de haut sur quatre mètres de large et quatre mètres de long, le SD-03 est présenté par la société comme le plus petit véhicule eVTOL (electric Vertical Take-Off and Landing) au monde, puisqu’il représente seulement la taille de deux voitures en stationnement.

L’appareil sera doté́ de huit rotors, disposés à ses quatre coins. Chaque rotor dispose de son propre moteur, leur permettant de fonctionner dans des directions opposées.
Ce système de huit rotors a été conçu pour permettre au véhicule de fonctionner même en cas de panne de moteur, mais également pour garantir une sécurité maximale des personnes à bord.

Le véhicule est doté de deux feux blancs à l’avant et d’un feu rouge situé sous l’appareil, permettant aux personnes au sol de connaitre à tout moment la direction empruntée par le véhicule.

Entièrement électrique, il veut s’imposer dans un futur proche comme l’un des nouveaux moyens de transport, plus rapide et plus écologique.

 

 

Un vol d’essai habité réussi en août !

Crédit : SkyDrive

Le vol d’essai habité et public a été réalisé le 25 août dernier, au-dessus du Toyota Test Field, considéré comme le laboratoire d’innovations du groupe.

Contrairement aux précédents tests en vol autonome, le SD-03 embarquait cette fois-ci un pilote à bord : “Un système de contrôle assisté par ordinateur a aidé à assurer la stabilité et la sécurité du vol tandis que le personnel technique sur le terrain surveillait en permanence les conditions de vol et les performances de l’aéronef pour prendre le relais”, a indiqué la société.

Le véhicule a volé durant environ 4 minutes à une hauteur de 3 mètres au-dessus du sol. “Le SD-03 monoplace a décollé en début de soirée et a fait le tour du terrain pendant environ quatre minutes“, a détaillé la start-up dans un communiqué.

Tomohiro Fukuzawa, le PDG de SkyDrive, a déclaré à la suite de cet essai : “Nous sommes très heureux d’avoir réussi à faire voler une voiture volante pour la première fois au Japon en deux ans, depuis que nous avons fondé SkyDrive… dans le but de commercialiser un tel avion”.

SkyDrive a mis en ligne quelques jours plus tard la vidéo de l’essai réussi sur YouTube.
Selon la Start- up, “il s’agissait de la première démonstration publique d’une voiture volante au Japon”.
Cette réussite marque un réel tournant dans le développement du véhicule pour la société, et couronne de succès près d’une dizaine d’années d’expérimentations.

 

 

À (re)lire : Back to the Future : à quoi pourraient ressembler les voitures volantes ? 

 

 

Un lancement commercial pour 2023

 

Cet essai ne sera pas le seul réalisé par la société, qui compte les multiplier afin de tester l’appareil dans toutes les conditions possibles durant les prochains mois à venir , le but de ces tests étant de vérifier la sécurité et la fiabilité de l’appareil.

Après déjà huit ans d’expérimentation, SkyDrive espère désormais obtenir une autorisation de vol des autorités d’ici fin 2020.
Cette autorisation lui permettrait de lancer le SD-03 sur le marché d’ici 2023.
Un pari ambitieux et une commercialisation rapide qui reflète la volonté du gouvernement japonais de transformer l’essai des véhicules volants en réalité très prochainement.

Pour le moment l’appareil ne peut voler que quelques minutes à faible vitesse. Le but étant, à terme, de porter l’autonomie du véhicule à 30 minutes et sa vitesse à 60 km/h, pour désengorger la forte circulation de villes comme Tokyo ou encore Osaka.

Selon la société, cette nouvelle solution pourrait permettre au Japon de disposer de nouveaux moyens de déplacement.
“Dans les pays développés, les voitures volantes pourraient être utilisées comme un moyen de réduire les embouteillages et d’intervenir en cas de catastrophe, alors que dans les pays en développement, elles sont susceptibles d’être utilisées comme un moyen de transport nécessitant moins d’infrastructures”.

La société indique avoir réalisé une levée de fonds de série B de 3,9 milliards de Yens, soit l’équivalent de 31 millions d’euros, pour développer ses projets de véhicules volants, dont le transport de fret via des drones fait également partie.

Pour le moment aucun tarif n’a été communiqué concernant l’appareil.

 

 

Dans les villes à fort trafic urbain, une voiture volante pourrait s’avérer être une réelle solution de transport pour désengorger les axes de circulation. Aujourd’hui, de nombreuses sociétés s’intéressent à ce moyen de transport hors du commun à travers le monde, et développent leur propre prototype de taxi volant.

En juin 2019, ADP présentait à son tour ses modèles de taxi-volants destinés au ciel parisien, fortement impacté par le trafic routier.
Volocopter, une start-up allemande spécialisée dans la conception de véhicules volants vient également d’obtenir le feu vert de l’Agence européenne de la sécurité aérienne, pour développer ses taxis volants à des fins commerciales.

Un nouveau marché prometteur, qui pourrait se positionner comme le moyen de transport du futur. Il est donc fort possible que dans seulement quelques années, on retrouve dans notre ciel ces appareils comme nouveau moyen de transports.

 

// À (re)lire : Le Groupe ADP présente son projet de vertiports pour les taxis volants 

 

 

Rejoignez-nou

Vos études touchent à leurs fins ou vous êtes à la recherche de nouveaux défis ? Alors rejoignez Adentis dès aujourd’hui en cliquant sur le lien ci-dessous :

>> Je veux rejoindre Adentis <<