Orbital Assembly Corporation ambitionne d’ouvrir son premier hôtel spatial dès 2025

Temps de lecture : 5 min

À l’heure où le tourisme spatial attire de plus en plus de personnes, les acteurs économiques rivalisent d’idées ingénieuses pour ce marché plein d’avenir. Le dernier en date n’est autre que la société Orbital Assembly Corporation, qui vient d’annoncer son calendrier de lancement de deux hôtels de luxe dans l’espace. Baptisées Voyager et Pioneer, ces deux stations spatiales, qui devraient ouvrir respectivement en 2027 et 2025, ont pour but de rendre l’espace accessible à tous, aussi bien pour un voyage que pour y travailler. Retour sur un projet ambitieux qui devrait bientôt ouvrir ses portes.

Un projet hors du commun

En décembre 2021, la NASA attribuait trois contrats aux sociétés Blue Origin, Nanoracks et Northrop Grumman pour la construction de stations spatiales privées en prévision du retrait de la Station Spatiale Internationale (ISS) dici 2030. À la fois dédiées à la recherche et à but commercial, ces stations permettront aux Etats-Unis dassurer une présence humaine en orbite basse pour la modique somme de 415 millions de dollars. 

Mais cet engouement pour lespace est également partagé par dautres acteurs qui comptent bien profiter de ce marché. Cest le cas dAxiom Space qui compte construire sa propre station commerciale dès 2024, mais aussi dOrbital Assembly Corporation qui prévoit la mise en orbite dun projet ambitieux de deux hôtels de luxe. En février, Orbital Assembly Corporation annonçait avoir levé un million de dollars dans un nouveau cycle de financement pour commencer les embauches des postes clés du projet, et prévoit dutiliser les bénéfices générés par dautres secteurs dactivité de la société.

Si lon est encore loin du montant engagé par la NASA, lentreprise croit en son projet et ambitionne de promouvoir le développement et lexploitation du premier parc dactivités spatiales commercialement viable avec un contrôle permanent de la gravité dans les cinq ans à venir.

Si pour le moment aucun coût de voyage na encore été évoqué, les tarifs devraient dans un premier temps être plutôt élevés. Mais M.Alatorre, directeur de l’exploitation d’Orbital Assembly, a précisé dans une interview accordée à CNN Travel (https://edition.cnn.com/travel/article/space-hotel-orbital-assembly-scn/index.html) que son objectif est de rendre ce voyage accessible à tous, pour qu’il ne soit pas réservé qu’aux riches. 

// À (re)lire : La NASA prépare la relève de l’ISS à l’horizon 2030

Les stations Pioneer et Voyager

Les deux stations spatiales prévues par Orbital Assembly Corporation devraient ressembler à des hôtels de luxe terrien et donc permettre des hébergements touristiques. La première station, baptisée Voyager, pourra accueillir 400 personnes dès son ouverture en 2027, et la seconde, nommée Pioneer, devrait quant à elle abriter 28 personnes et ouvrir dans seulement trois ans. 

Les deux stations ressembleront à des roues en rotation en orbite de la Terre. Les stations disposeront dun environnement à gravité contrôlée qui permettra aux clients de pouvoir manger assis, ou encore prendre normalement une douche, mais également datténuer les effets néfastes de la microgravité sur le corps humain. 

La Station Voyager se présentera sous la forme dune station circulaire en mouvement de 500 mètres de diamètre. Avec linertie et la force centripète daccélération, elle disposera dune forte sensation de gravité vers lextérieur de la station. A proximité du centre de la plateforme, la gravité artificielle aura complètement disparu. 

La Station Pioneer, elle, disposera de cinq modules disposés autour dun anneau de gravité rotatif denviron 60 mètres de diamètre, conçus pour simuler un sixième de la gravité terrestre. Grâce à sa plus petite taille, Pioneer bénéficiera dun niveau de gravité différent, avec des espaces de « conforts » de gravité artificielle comme les douches, mais aussi des espaces avec plus ou moins de gravité, permettant de réaliser différents phénomènes spatiaux. 

Les deux hôtels spatiaux seront également équipés dun espace business Park avec des bureaux pour permettre aux clients de télétravailler. 

Si le projet paraît encore très ambitieux et difficilement réalisable dans le temps imparti, il reste néanmoins très attractif et innovant grâce à son un mix entre tourisme, activités scientifiques et commerciales. Avec la promesse d’être accessible à tous, la société espère faire passer ses clients de la science-fiction à la réalité.

Rejoignez-nou

Vos études touchent à leurs fins ou vous êtes à la recherche de nouveaux défis ? Alors rejoignez Adentis dès aujourd’hui en cliquant sur le lien ci-dessous :

>> Je veux rejoindre Adentis <<

Photo de couverture : tous droits réservés.