[Réalité Mixte] Microsoft va équiper l’armée américaine en casques de Réalité Augmentée !

 

Temps de lecture : 5 min

Microsoft vient d’annoncer la signature d’un contrat massif avec l’armée américaine pour la fabrication de casques de Réalité Augmentée (AR).
Après avoir déjà confié le contrat “Jedi” à Microsoft en septembre dernier, le Pentagone renforce davantage son partenariat avec la firme pour développer des solutions technologiques à usage militaire.

Faisons le point sur ce contrat, qui s’élève à près de 22 milliards de dollars, dans notre article de la semaine.

 

 

21,9 milliards de dollars

Microsoft vient donc de remporter ce contrat pour la production de casques de réalité augmentée pour l’armée Américaine.
Celui-ci s’élève à 21,9 milliards de dollars (18,5 milliards d’euros) sur dix ans selon un porte-parole de l’armée américaine et porte sur la conception de casques de réalité augmentée équipés de lunettes connectées.
Au total, ce sont 120 000 casques de réalité mixte, basés sur l’HoloLens, qui devront être produits et livrés par la firme de Redmond. 

Le système IVAS (Integrated Visual Augmentation System ou Système Intégré d’Augmentation Visuelle) développé par Microsoft pour l’Armée depuis trois ans est très proche du système de l’HoloLens 2. Le HoloLens standard permet aux utilisateurs de visualiser des hologrammes supersposés au sein de leur environnement réel et donc d’interagir avec des gestes de la main ou encore vocalement.

Bien que très proches du système de casque de réalité augmentée déployé pour le divertissement, ces casques IVAS disposeront de fonctionnalités de niveau militaire comme : 

  • des caméras de vision nocturnes, 
  • des caméras thermiques, 
  • des capteurs de vitalité : pour connaître l’état du soldat à tout moment ou encore le verrouillage des cibles.

Ces casques IVAS devraient permettre aux soldats de mieux comprendre et appréhender leur environnement et les situations.
“L’IVAS regroupe plusieurs technologies dans une architecture qui permet au soldat de se battre, de répéter et de s’entraîner à l’aide d’une seule plateforme”, a déclaré l’armée américaine dans un communiqué officiel datant du 26 mars 2021.

Le dispositif intègre les lunettes à réalité augmentée HoloLens couplées à des services de cloud de Microsoft.
“Il fournit aux forces de combat une meilleure appréciation de la situation, permet le partage d’informations et la prise de décisions dans une variété de scénarios”, a précisé dans un blog Alex Kipman, responsable technique chez Microsoft des projets en réalité mixte.
Grâce aux casques, les soldats pourront améliorer leurs capacités à identifier les dangers et à repérer les ennemis.

 

 

Une utilisation sur le terrain

 

Ces casques serviront au combat rapproché dans un environnement urbain, ce qui permettra aux soldats de s’entrainer dans différents environnements et à combattre dans le noir. 

Grâce à ces lunettes, les soldats pourront mieux localiser leur objectif et observer leur environnement.
Avec la combinaison de l’apprentissage automatique et des outils de réalité augmentée qui superposent plusieurs images sur le terrain, les soldats seront capables de voir au-delà des murs et des coins de rue sans avoir à se déplacer.

Des cartes ainsi que des informations pourront également être projetées dans les lunettes. Un avantage certain qui rendra les missions plus sûres tout en représentant également un gain de temps.

Sur place, les soldats accéderont en temps réel à une carte et une boussole. Lorsqu’ils seront plongés dans le noir, ils disposeront d’un système d’imagerie thermique permettant de repérer les ennemis dans l’obscurité.
Si le soldat tente de viser son ennemi, le casque AR devrait lui indiquer l’endroit précis visé par son arme.

Les lunettes reliées entre elles grâce au Cloud Microsoft diffuseront directement leurs images aux soldats chefs restés à la base qui seront alors capables de voir en temps réel ce que les soldats voient sur le terrain.
Des informations pourront alors être envoyées et reçues directement via une connexion satellite.
De la même manière, les soldats pourront recevoir les images filmées par les drones afin d’élargir leur champ de vision.
Les ordinateurs portables reliés aux casques seront équipés de puces à Intelligence Artificielle et permettront ainsi d’enregistrer les mouvements des yeux et des mains des soldats en direct, mais aussi de retranscrire ce qu’ils disent.

Une utilisation que les soldats devront apprendre à maitriser au préalable avant d’arriver sur le terrain, mais qui se présente comme une solution plutôt intuitive, basée sur les mêmes concepts d’utilisation que les jeux vidéo.

Pour rappel, l’HoloLens avait été présenté pour la première fois en 2015, avant d’aboutir à une seconde version plus aboutie en 2019. Selon Microsoft, l’utilisation de cette technologie devrait rendre le travail des soldats américains “plus efficace et plus sûr”.

 

 

Microsoft s’engage de nouveau auprès de l’armée américaine

Un contrat de plus avec l’armée américaine pour Microsoft, qui devance ainsi Amazon, en concurrence sur ce projet.
En effet, en 2018, l’entreprise signait un premier contrat avec l’armée américaine pour tester les appareils de réalité augmentée de Microsoft.
Ce contrat d’un montant de 480 millions de dollars, a permis à la firme de proposer leurs équipements pour les entraînements mais aussi pour les combats réels de l’armée.

En septembre dernier, le Pentagone avait insisté sur son choix de privilégier Microsoft à Amazon, le leader du marché du cloud public, pour son mégacontrat de cloud baptisé “JEDI” (Joint Enterprise Defense Infrastructure), d’un montant de 10 milliards de dollars.
Une modernisation des systèmes engendrée par un vol des données personnelles de plus de 30 000 employés deux ans auparavant.

La firme fait cependant face à plusieurs oppositions face à cette décision, notamment celles de ses employés.
En 2018, lors de la première signature de contrat entre Microsoft et l’Armée Américaine, une centaine d’employés de la firme étaient entrés en opposition avec ce choix, demandant dans une lettre intitulée “HoloLens for good, not war” à Microsoft d’annuler ce contrat pour que la technologie développée par leur entreprise ne soit pas associée aux armes.

Le PDG de la firme, Satya Nadella, avait alors répondu aux inquiétudes en indiquant “notre entreprise ne refusera pas de vendre sa technologie aux gouvernements démocratiques qui protègent les libertés dont nous jouissons”.

 

Avec la signature de ce contrat, la technologie de réalité augmentée franchit un nouveau pas, montrant à la fois son potentiel pour des usages personnels, industriels et commerciaux, mais aussi militaires.

Combinée à d’autres technologies comme la robotique, la réalité augmentée pourrait offrir de nouveaux champs d’action aux soldats et rendre les missions plus sûres et efficaces.
Au-delà de la mise en place de cette technologie pour les soldats de l’armée américaine collabore actuellement aussi sur un projet avec Command Sight, Inc. ayant pour but d’équiper les chiens soldats de lunettes de réalité augmentée.

 

Rejoignez-nou

Vos études touchent à leurs fins ou vous êtes à la recherche de nouveaux défis ? Alors rejoignez Adentis dès aujourd’hui en cliquant sur le lien ci-dessous :

>> Je veux rejoindre Adentis <<

 

 

*Photo de couverture : photo d’illustration.