[RSE] Plantez des arbres grâce à vos recherches internet avec Ecosia !

 

Alors que depuis le 29 juillet dernier, nous avons officiellement consommé l’intégralité des ressources renouvelables de notre planète pour 2019, la nécessité d’agir rapidement pour l’environnement ne cesse de croître.

Chez Adentis, dans le cadre de notre politique RSE mise en place au début de l’année, nous essayons d’agir à notre niveau pour réduire au maximum l’impact environnemental de notre société, notamment nos émissions de CO2.

Nous avons par exemple sensibilisé nos collaborateurs à l’éco-conduite et effectuons régulièrement des recherches pour passer en revue les solutions qui s’offrent à nous.

Aujourd’hui, dans le premier article d’une longue série, on souhaite vous parler d’un outil vous permettant de réduire votre impact environnemental.

Il s’agit d’Ecosia, un moteur de recherche qui s’engage à planter des arbres grâce à vos recherches internet. Car oui, internet est un gros pollueur !

On vous explique tout dans notre article de la semaine !

 

Internet, ça pollue ?

Oui !

Et c’est d’ailleurs aujourd’hui l’un des plus gros pollueurs du monde ! Si Internet était un pays, il se hisserait d’ailleurs en 3èmeposition des pays les plus pollueurs du monde.

Envoyer un simple mail rejette,par exemple, en moyenne 10 grammes de CO², soit l’équivalent de ce que peut absorber un arbre en une journée ou le bilan carbone d’un sac plastique.

Le simple fait d’appuyer sur le bouton “Rechercher” de Google, émettrait l’équivalent de 5 à 7 grammes de CO².

Les principales raisons de cette pollution, toujours plus importante, sont la croissance exponentielle des données créées et échangées et la multiplication de data-centers et des réseaux.

Les data-centers, ce sont ces immenses espaces, qui font bien souvent la taille de plusieurs terrain de football et qui regroupent des milliers voire des dizaines ou des centaines de milliers de serveurs, qu’il faut non seulement alimenter 24 heures sur 24 mais également refroidir pour éviter toute surchauffe.

Du côté des plus gros pollueurs, on retrouve bien évidemment les GAFA, c’est-à-dire les géants du web comme Amazon, Apple, Facebook, Google, Microsoft ou encore Netflix. Eux aussi commencent à s’engager réellement pour alimenter leur data-centers à 100% en énergie renouvelable mais cela prend (beaucoup) de temps.

À (re)lire : 5 questions à Bérénice, responsable RSE chez Adentis.

 

 

Ecosia : le moteur de recherche qui plante des arbres grâce à vos recherches internet

 

Crédit : Ecosia

Principe & fonctionnement :

 

Créé en 2009 par Christian Kroll, après un voyage au Brésil au cours duquel il a pu constater les dégâts causés par la déforestation, Ecosia est un moteur de recherche (au même titre que Google ou Bing) plus vert que la plupart de ses concurrents.

Concrètement, grâce à vos recherches internet sur Ecosia et aux profits générés par les publicités présentes, des arbres sont plantés pour lutter contre la déforestation.

L’entreprise reverse 80% de ses bénéfices, soit environ 50% de ses revenus à des associations en charge de la reforestation.

Ecosia plante environ un arbre toutes les secondes, soit toutes les 45 recherches.

Au-delà des revenus générés par la publicité, l’entreprise fait également appel aux dons, grâce à des partenariats réalisés avec de nombreuses entreprises, les utilisateurs peuvent générer des dons lorsqu’ils réalisent un achat en ligne, via les liens « EcoLinks ».

Le service est gratuit et ouvert à tous, grâce une simple extension à ajouter directement sur votre navigateur.

Les résultats de recherche sont générés par Bing et les encarts publicitaires par Yahoo.

Chaque clic sur une publicité génère des revenus pour l’entreprise.
Le moteur de recherche vous laisse la possibilité de ne plus afficher ces contenus publicitaires, mais les revenus générés par les recherches seront moindres.

 

Émissions carbone des serveurs neutralisées !

 

Côté fonctionnement, Ecosia assure neutraliser 100% des émissions de CO2 qu’il génère (serveurs, infrastructure, locaux, etc) grâce à son projet de compensation carbone géré avec son partenaire MyClimate.

En 2017, la société a massivement investi dans des panneaux photovoltaïques pour alimenter ses serveurs, et rester dans une démarche complètement respectueuse de l’environnement.

« En plantant des arbres, Ecosia n’est pas seulement neutre en carbone. En plus des projets d’énergie solaire qui couvrent toutes les dépenses énergétiques d’Ecosia, une fois que tous les arbres plantés seront adultes, environ 0,34% de la production mondiale par an de CO2 seront séquestrés ».

« Une simple technologie, utilisée par des millions de personnes au quotidien, devient ainsi un outil pour le changement positif de notre monde », explique la société.

Ecosia soutient plus de 20 programmes de plantation d’arbres dans 16 pays : le Brésil, le Burkina Faso, la Colombie, l’Espagne, l’Éthiopie, le Ghana, Haïti, l’Indonésie, le Kenya, Madagascar, le Maroc, le Nicaragua, l’Ouganda, le Pérou, le Sénégal et la Tanzanie.

 

 

Quel bilan et quel avenir ?

 

En dix ans d’existence, Ecosia affiche un bilan remarquable, avec 8 millions d’utilisateurs et 50 millions d’arbres plantés !

De plus, pour une totale transparence, l’entreprise publie sur son site internet les résultats et bilans mensuels au travers d’infographies. La dernière disponible étant celle du mois de mai 2019, avec 696 204€ reversés aux associations locales en charge de la reforestation et près de 5,7 millions d’arbres plantés :

 

Crédit : Ecosia.co

 

D’ici 2020, Ecosia prévoit de faire planter 1 milliard d’arbres dans les hotspots de biodiversité les plus en danger. « Je crois que c’est un peu ambitieux, je ne suis pas sûr que nous y arriverons, mais on fera tout pour le faire. Et même si nous arrivons seulement à 500 millions d’arbres, je serai tout de même très content. », préciseChristian Kroll.

La société explique par ailleurs sur son site s’être engagée légalement à être et à rester une entreprise à but non lucratif. « Les fondateurs d’Ecosia ont reversé une partie des parts sociales à la Purpose Foundation. Ainsi l’entreprise ne pourra plus jamais être vendue à des investisseurs privés et aucun bénéfice ne pourra être utilisé pour autre chose que pour servir la cause. », précise l’entreprise sur son site.

 

 

10% d’utilisateurs parmi la population mondiale suffiraient à reboiser la planète !

 

Même si ces chiffres et leur progression sont encourageants, Ecosia peine à se faire connaître et à sensibiliser massivement de nouveaux utilisateurs.

Toujours d’après les chiffres de mai 2019, on retrouve en tête les français (23% du trafic), suivi par les allemands (17%) et les américains (15%).

Le fondateur affirme que si seulement 10% de la population mondiale utilisait son moteur de recherche quotidiennement, la planète entière pourrait être reboisée.

 

Ecosia : les points négatifs

Si Ecosia est une excellente solution alternative, bien plus verte et responsable que la plupart des autres de ce secteur, il y a tout de même deux points moins positifs.

1/ Le moteur de recherche n’étant pas 100% indépendant, il utilise les serveurs de Bing (Microsoft) pour générer ses résultats de recherche et ceux de Yahoo pour la publicité.

De ce fait, il augmente la consommation des serveurs de ces deux géants du web et logiquement la pollution associée.

2/ À l’heure actuelle, la protection des données personnelles n’est pas encore à la hauteur des attentes des utilisateurs.

Conscient de ce problème, Ecosia est néanmoins clair sur sa démarche et son manque de protection de la vie privée, et n’hésite pas à le faire savoir dans sa politique de confidentialité : « Ecosia est un moteur de recherche soucieux du respect de la vie privée de ses utilisateurs. Nous prenons très au sérieux la protection de tes données personnelles. Notre mission première reste cependant de permettre à chaque internaute de contribuer au financement de programme s de reforestation tout en surfant sur le web. C’est d’ailleurs ce qui rend Ecosia unique. Nous ne pouvons pas avoir les mêmes exigences en matière de confidentialité que les moteurs de recherche qui ont fait du respect de la vie privée leur principal cheval de bataille. ».

 

Comment commencer à utiliser Ecosia ?

 

Crédit : Ecosia

 

Sur votre ordinateur :

Pour commencer à utiliser Ecosia, rien de plus simple, il vous suffit de vous rendre sur le site de l’entreprise : www.ecosia.org ou de simplement taper « Ecosia » dans votre navigateur actuel.

Une fois sur le site, il vous sera proposé d’ajouter Ecosia à votre navigateur internet et de le définir par défaut.

Sur mobile :

 

Il vous suffit d’effectuer des recherches sur l’App Store ou sur Google Play, ou encore d’indiquer votre numéro de téléphone sur cette page : https://info.ecosia.org/mobile

Vous recevrez alors un lien de téléchargement directement sur votre téléphone.

 

 

 

Rejoignez-nou

Vos études touchent à leurs fins ou vous êtes à la recherche de nouveaux défis ? Alors rejoignez Adentis dès aujourd’hui en cliquant sur le lien ci-dessous :

>> Je veux rejoindre Adentis <<