Varjo présente son nouveau casque de réalité mixte XR-1

A l’occasion de l’Augmented World Expo 2019 se tenant à Santa Clara, la Start-up Varjo a présenté son nouveau casque de réalité mixte, le XR-1, qui promet de rendre le virtuel plus vrai que nature.

La Start-up finlandaise, déjà connue pour les performances de ses casques de réalité virtuelle, fait un nouveau pas vers les technologies du futur avec son XR-1.

Retour sur les nouvelles possibilités du dernier casque de réalité mixte de Varjo.

 

Réalité mixte : lier le réel et le virtuel

Crédit : Varjo

 

Aujourd’hui, les casques de réalité virtuelle sont courants sur le marché et tentent de proposer des expériences toujours plus réelles aux utilisateurs.

C’est exactement ce que veut réussir Varjo avec son nouveau casque de réalité mixte.

Le principe est simple : arriver à lier sans complexité le réel et le virtuel selon la volonté de chacun, pour facilité le travail et la créativité des professionnels.

Pour la start-up, le XR-1 est le seul casque capable de retranscrire une fidélité visuelle photoréaliste, avec une latence ultra-faible et suivi précis de la vision intégrée.

Le XR-1 fusionne l’écran haute-définition du VR-1, qui a déjà fait ses preuves, deux caméras frontales de 12 megapixels, une fréquence de 90 Hz et un angle de vue de 82° x 82°, qui sont en charge de numériser le monde réel en 3D, afin d’y projeter ensuite, avec un réalisme surprenant, les graphismes réalisés en amont par ordinateur.

 

« Pass-through », vision à 87° et « Eye-tracker »

 

Crédit : Varjo – Volvo Cars

 

Les images du monde réel capturées par ces caméras s’afficheront sur les écrans du casque grâce à une méthode nommée « pass-through » (traverser), en opposition à la méthode « see-through » (voir à travers) qui projette les images sur un matériau transparent.

Le XR-1 possède un champ de vision diagonal de 87° et se démarque donc des autres solutions classiques de réalité augmentée, qui possèdent un champ de vision variant autour de 50° maximum.

Autre avantage conséquent, une fonctionnalité de eye-tracker est intégrée permettant de ne faire aucune distinction entre les objets réels et les éléments AR que l’utilisateur voit à travers l’écran du casque. Même en cas de forte luminosité les éléments virtuels se fondent au décor dans le champ de vision de l’utilisateur.

Habituellement, les éléments virtuels projetés sont transparents et se démarquent donc dans l’environnement réel, comme c’est le cas avec le casque HoloLens de Microsoft par exemple. Cette fonctionnalité peut être très utile notamment pour l’analyse de données.

 

 

Une mise sur le marché dès 2019

 

La mise sur le marché du casque est prévue pour le second semestre de 2019. Développé en exclusivité pour le domaine professionnel, le casque sera dédié aux ingénieurs, chercheurs et concepteurs qui cherchent à innover à l’aide de la réalité virtuelle.

La Start-up le décrit comme « un appareil de développement », qui pourrait notamment être un atout dans le secteur de l’automobile.

Ce casque n’a pas tardé à intéresser des investisseurs, et notamment Volvo Cars qui a immédiatement contracté un partenariat avec Varjo.

 

 

Une opportunité pour le secteur automobile

 

Crédit : Varjo – Volvo Cars

 

En effet, Volvo y voit ici une véritable opportunité d’avancée technologique lui permettant notamment d’améliorer le design de ses véhicules.

La société a tellement été séduite par cette nouvelle technologie qu’elle a décidé de déposer un brevet sur cette méthode d’essai et d’investir du même coup dans la start-up finlandaise.

Henrik Green, le CTO de Volvo Cars a déclaré qu’ « Avec cette approche de réalité mixte, nous pouvons commencer à évaluer des designs et des technologies qui sont encore littéralement sur la planche à dessin. Au lieu de la méthode statique habituelle pour évaluer de nouvelles idées ou de nouveaux produits, nous pouvons tester des concepts sur la route immédiatement, ce qui permet également d’identifier les priorités ou de dégager des goulots d’étranglement beaucoup plus tôt dans la phase de conception. »

L’entreprise y voit également là une opportunité de tester ses prototypes en tant qu’éléments virtuels sur de vrais véhicules dans différents environnements à savoir par temps de pluie ou sous le soleil, en milieu urbain ou en campagne…) sans avoir besoin de créer un simulateur dédié à ces tests.

 

 

Le casque de réalité mixte joue également un rôle important dans la sécurité, puisque les experts en sécurité de la marque Volvo s’en servent pour créer des scénarios d’urgence et trouver des solutions adaptées pour limiter ensuite les risques des usagers de la route.

Grâce à cette solution, Volvo peut réaliser de nombreuses expérimentations tout en gagnant beaucoup de temps par rapport aux tests classiques.

Volvo utilise déjà des prototypes du casque XR-1 depuis juillet 2018 au cours de sessions de conduite sur son circuit de test présent en Suède.

Pour le moment aucun tarif n’a été communiqué mais il est probable que celui-ci soit proche de son prédécesseur le VR-1 dont le prix était de 6 000 dollars.

Pour plus d’informations sur ces nouvelles solutions, rendez-vous sur le site de Varjo.

 

 

 

 

Rejoignez-nou

Vos études touchent à leurs fins ou vous êtes à la recherche de nouveaux défis ? Alors rejoignez Adentis dès aujourd’hui en cliquant sur le lien ci-dessous :

>> Je veux rejoindre Adentis <<